Sine qua Non Index du Forum
 
 
 
Sine qua Non Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 SINE QUA NON 
" Comme un feu dans la nuit, comme une rose rouge dans un champ noirci , comme un été dans l'hiver, comme une lame, dans leurs coeurs de pierre "
le crépuscule des blondes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sine qua Non Index du Forum -> Le Château -> La Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Armwèn
Ecuyer

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 34
Point(s): 59
Moyenne de points: 1,74

MessagePosté le: Ven 11 Avr - 22:16 (2008)    Sujet du message: le crépuscule des blondes Répondre en citant

Armwèn avait bu aux eaux enivrantes du nymphée écarlate se délectant du sang des naïades aux poignets tranchés.
Dans une paresse toute hypnotique il avait laissé coulé en lui le breuvage, déferlant dans chacune de ses cellules, apportant le lethé longtemps rêvé. Abandonné au rythme d'un souffle qui n'étais déjà plus le sien, orchestrant de ses râles la symphonie chaotique de cette communion impie avec les dieux oubliés, le veneur s'enivra de la mélopée extatique.

Ces paupières closes lui offraient, ballotant sur les flots du chant des nagas suppliciés,des images naufragées d'un passé ou d'un avenir à la dérive.
L'encens grésillait, oubliant les mains fantomatiques qui le berçait de doux mensonges tactiles, l'elfe laissa glisser le nom de sa fille entre ses lèvres ...Inelya.

Inelya la dernière née des Sombresonge n'était pas vraiment ce que l'on peut appeler le fruit de l'amour.
Armwén avait toujours fuit les fastes et le nombrilisme sindoreï. Comme il disait lui même en voyant ses frères de sang monté leur phœnix "où donc est la poule?"
C'est a Durotar qu'il grandis avec son père qui commandais alors un escadron basé a orgrimmar préférant le langage direct de Thrall a celui plein de fiel et d'arrogance des magistères. Et c'est une simple glissade qui fit de lui "l'eclaireur de Thrall"

"Durotar la rouge" comme il la chantait dans sa langue natale petit pied de nez à la grandiloquence de la culture thalasienne. Toujours plus fasciné par les rituels chamanique que le jeune Thrall avait remis au gout du jour que les manipulations arcanique aussi hasardeuses qu' ennuyeuses.

Néanmoins le jeune chasseur héritier d'une longue famille aristocratique n'avais jamais pu s'intégrer totalement auprès de ses frères orcs.
On ne devient jamais vraiment ce que l'on rêve d'être. Rêve et existence ne s'encrant pas dans les meme plan de réalités, ils ne restent que pour la vie, deux frères ennemis, la modelant de leur conflits incessants.

Quoi qu'il en soit il revint une fois à lune-argent pour des question d'héritages, des paperasseries dont il se serait bien passé. Un peu ivre il fit la connaissance d'une voleuse qu'il engrossa plus par ennuie que par désir. Le fruit était en graine.
Ce n'est que bien plus tard, alors qu'il fit connaissance de la douce et timide Moona, qu'il réussit à nommer cette ennuie qu il vivait à chacune de ses rencontres avec la voleuse.
La petite Inelya était toute jeune, quand Armwèn décida d'agir en véritable gentleman.
Affolé par l'idée que sa fille devienne aussi fade et insipide que sa mère, il s'acheta la complicité de deux individus afin de tirer sa progéniture d'un avenir aléatoire. Enlevée à sa mère, la jeune enfant fut confié à un amis de la famille alors en charge chez les pèlerins.
Ainsi grandis Inelya loin de ses parents dans la plus pure tradition des Sombresonge dont la devise en est le fondement :"ne laisse pas au sot le plaisir d'écrire ton histoire".
Armwèn y avait ajouter la sienne :"aux faibles le mensonges. aux forts de le combattre"

C'est en suivant son cœur et cette devise qu'il partit rejoindre son héregie, Moona la sylphide incarnée, Moona sa prêtresse guerrière, Moona celle qu'il aima vraiment.

Moona celle aussi qu il n'avais pas su retenir, préférant, sans doute, s'en repaitre, tranquillement comme un met qu'on déguste dans le velours de ses souvenirs.

Mais lyz, la voleuse volée, ne leur laissa aucun répit. Moona de guerre las, partie, certain disent pour ne plus jamais revenir,d'autre admette qu'elle revit ailleurs sous un autre nom, dans une autre vie. Sois heureuse comme je l'ai été.

....Armwèn s'étira dans son rêve artificiel, le chant lointain laissait se rapprocher les coups sourds des tam tam.
Prenant les yeux de sa fille pour savourer cette vie oublié, il grimaçât d'horreur devant la bouche tordue de la blonde qui emplissait son champs de vision .....ou de déraison.

Elylënya, tel un serpent se tenais assise, enrobant de gestes futiles des propos aussi insipides. Le chasseur commençait à vouloir se réveiller fuir cette irréalité seconde que lui infligeait un démon malicieux.
Puis une autre révélation vint effacer son malaise ou plutôt tirer par les cheveux son intérêt qui tournait le dos pour partir vers un ailleurs plus prometteur.

Elylënya la sotte était un dangereux démon, un mensonge personnifié et sa fille en allait être la proie. il fallait agir et vite être fort pour le combattre.

Il fit un effort pour regarder encore une fois la chasseuse assise, grimaça en voyant que même neige n'avait pas été épargné.
Jamais beauté n'avait été plus factice; Gentillesse si cruellement intéressée. Elylënya n'était que la caricature obséne de l'apparence et du paraitre dans toute sa splendeur.


une dernière croisade ! le cor hurla ....ce n'étais pas la fin d'un monde non...juste le crépuscule des blondes !



....le vieux Sporeggar tapotât doucement sur l'épaule d'Armwèn et fit résonner avec calme sa voix Dans la tête encore endormie du chasseur :


<< - tu as partagé nombres de nos rêves mais c'est éveillé que tu dois poursuivre ton chemin >>

Armwèn se leva alors luttant contre la nausée sauvé inextremis par la vision de Moona. Moona j'ai tant besoin de toi.
_________________
"l'œil n est jamais que le reflet de l'âme"


Dernière édition par Armwèn le Mar 29 Avr - 02:25 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 11 Avr - 22:16 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gwèndoloena
Ecuyer

Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2008
Messages: 20
Localisation: Paris
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Point(s): 28
Moyenne de points: 1,40

MessagePosté le: Sam 19 Avr - 16:49 (2008)    Sujet du message: le crépuscule des blondes Répondre en citant

/Révélation: Inelya est la fille d' Armwèn!  oOhh... /

* Gwèndoloena s'arrête sur les derniers mots, pose le manuscrit, et part à pas lents, oubliant ses effets habituels de brume et d'obscurité tant elle est plongée dans la réflexion... *
_________________
Faudra-t-il éternellement mourir pour revivre sans cesse...?

Gwèndoloena,
au service de la Dame Noire


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:44 (2018)    Sujet du message: le crépuscule des blondes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sine qua Non Index du Forum -> Le Château -> La Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com